UN LIEU DE QUIETUDE

" C'est bien dans un climat de quiétude et de stabilité que nous pouvons vraiment grandir. La quiétude est beaucoup plus qu'un arrêt provisoire de tension. Elle offre une stabilité sur laquelle un être humain se construit dans toute sa grandeur, ces capacités sont bien plus grandes de notre entendement actuel. Nous utilisons 5% de nos potentiels.

" Pour vous épanouir, vous devez non seulement éliminer le stress, mais aussi chercher activement à vivre dans la joie, l'amour afin de stimuler le processus de croissance." Bruce Lipton

C'est le souhait de ce lieu consacré à la quiétude, que celle-ci grandisse en nous et nous harmonise.

QUI SUIS-JE ?

Être soi-même parmi les autres…
Née en 1963, à Bruxelles, fille, femme, mère, compagne….
Au-delà de la construction sociale d’une identité, « Qui suis-je « est également une question que je me pose depuis longtemps. Je vous partage ici, non pas un C.V. avec de nombreux diplômes, mais quelques événements et parcours qui m’ont donné confiance en mes capacités.

L’importance du choix et de cette liberté aussi petite, soit-elle, a toujours été présente chez moi. C’est avec la conscience de cette liberté, qu’à 15 ans, un beau matin d’automne, je décide de quitter l’Institut du Sacré-Cœur de Linthout pour ne plus jamais y revenir. Rapidement, je fais un choix de ce qui est possible et acceptable par mon environnement familial : je découvre l’argile, le tournage, la poterie dans un atelier de quartier et je fais ensuite la connaissance d'une céramiste qui m’accueille dans son atelier sous contrat d’apprentissage durant deux ans.
Ce fut mon premier métier. Je suis passée après quelques années de production, à un poste d’animatrice aux ateliers de la rue Voot. La céramique fut une première initiation : la connaissance des lois physiques, l'importance d'un savoir-faire: pour tourner une pièce, il est nécéssaire de savoir centrer la masse de terre afin de faire pot; la transformation chimique de l'argile en pierre, aussi ne pardonne pas les erreurs. Avec l’argile, l’enfant timide, l’adolescente rêveuse est revenue s’ancrer dans la matière.

La deuxième fut : que construisons-nous ensemble ? À ce stade de lecture, vous avez peut-être déjà compris que les rapports hiérarchiques ne sont pas vraiment ma tasse de thé. 

‘’Comment être bien avec soi, avec l’autre ?’’ fut une longue recherche personnelle qui comme souvent, a débuté par une crise ». Les miennes furent conjugales. Le bon usage de celles-ci, m’a amené à transformer les illusions du genre « ce n’est pas moi, c’est lui », « je ne suis pas tombée sur la bonne personne » pour prendre la responsabilité de mon propre bonheur. Depuis ce jour où j’ai compris que ce n’était pas à l’autre à me rendre heureuse, je vis le bonheur d’être une compagne et je partage quotidiennement les petits et grands mystères de la vie. 

C’est à partir de la quarantaine que s’installe pas à pas une stabilité personnelle et que je commence à me former à l’accompagnement.
La gestion positive des conflits, l’accompagnement des malades et des mourants, la communication non-violente furent les premières formations suivies. D’autres suivront cependant celles que je partage avec vous au sein de ce lieu de quiétude, Almapola, sont celles-ci.
La découverte de l’œuvre d’Arno Stern, ouvre une porte que je pressentais depuis longtemps : nous avons tous un énorme potentiel, dégénéré par des habitudes de domination et perpétué aussi par notre ignorance en nos capacités innés. Arno Stern a trouvé d’une façon tellement simple et naturelle, libre de tout dogme, que cet état d’exaltation, comme cet état de paix tant recherchés à l’extérieur, sont à l’intérieur de nous. 

PSYCH-K® est une petite clé qui ouvre avec une grande efficacité et rapidité, une connexion à la sagesse intérieure ainsi qu'une lunette d'observation du stress et des croyances limitantes. Qu’elles aient été induites par des expériences personnelles ou par une culture généralisée de la souffrance, c’est par une régulière introspection que je m’en débarrasse pas à pas, jour après jour.

Après avoir manipulé certainement plus de 20 tonnes d’argile durant une vingtaine d’années, la pratique du son et du « chant sacré » sont pour moi, une voie bénie pour retrouver la légerté de l'être. Comme les oiseaux nous l’enseignement chaque jour de l’année, être présente parmi les autres et agir avec de plus en plus de grâce. En prenant conscience de nos pensées et croyances limitantes, nous les transformerons en un terreau fertile sur lequel s’élèveront nos réelles potentialités. Nous grandirons ensemble…dans ce jardin d'Eden.
Et vous quel état recherchez vous pour vivre pleinement votre vie ?

À propos, quelle est-elle notre nature profonde ?
N’est-elle pas profondément inscrite en nous, en attente 
Du lieu et du climat de quiétude pour simplement se révéler ?

J’adore les couleurs, y’en a tellement, et le geste du pinceau quand il glisse sur la feuille. Il y a des adultes, des enfants , ça aussi on aime bien. Et Estelle , elle a un beau atelier du jeu de peindre ; et elle nous aide quand on a besoin.  Et Estelle , elle nous laisse aller chercher nous-même notre matériel. On veut absolument continuer l’année prochaine. 

Manel et Qacem

Approche holistique de l’âme et du corps, qui m’a beaucoup soutenue dans mon  processus de guérison. Estelle a une énorme connaissance et un grand cœur en or. Grand merci pour tout 

A.V

Après de très sérieux ennuis de santé, malheureusement pas totalement résolus, les spécialistes (hôpital universitaire) m’ont vivement recommandé d’ajouter de la « méditation » aux traitements médicaux et exercices physiques quotidiens qu'ils préconisent.

Sur conseil de ma compagne, j’ai assisté à une séance de présentation de la méditation sonore « Alma-son » et, pour la première fois de ma vie, j’ai « accroché » à ce genre de pratique à tel point que, « fort » des séances menées par l’animatrice Estelle, je m’adonne à une ou deux supplémentaires par semaine à la maison. Elles m’apportent un incontestable calme intérieur face à l’angoisse qui m’habite depuis quatre ans, début de mes problèmes de santé.

Pierre Guelff

Au cours d'une séance Almason, Estelle nous accompagne à vivre le son autrement.
C'est-à-dire à ressentir la vibration du son dans son propre corps et de sa propre voix de l'intérieur. Cela m'aide à me recentrer et m'apaiser. Un havre de paix sonore au cours duquel je me reconnecte activement à moi avec attention et intention.

Dominique Gibbs

Merci d’avoir été notre première praticienne servante du jeu de peindre à Alice et moi, qui nous a donné cette envie de poursuivre le jeu où que nous vivions, quoique nous fassions. 

Sharlotte et Alice

« Je suis ravie d'avoir participé à la journée de formation concernant la préservation de la créativité spontanée. J'ai pu comprendre pourquoi je suis aujourd'hui une adulte un peu bloquée face à une toile blanche... Aussi, durant cette journée, notamment à travers les travaux d'Arno Stern, j'ai pu prendre conscience de faits essentiels sur l'existence. La formatrice, Estelle, est riche d'expériences et découvertes multiples qu'elle partage avec passion. Elle m'a d'ailleurs expliqué des clés importantes sur la façon d'accompagner, dorénavant, plus justement ma fille de 18 mois. Aussi, je trouve que toute personne soucieuse d'entretenir des rapports humains plus authentiques et libres se doit de passer par ce type d’information. »  

Aurore